Les phares dénudés : l'automobile n'est autre que l'autotech

A. Lamine Diop Senior Consultant Management & Strategy 

 

LES PHARES DENUDES : L'AUTOMOBILE N'EST AUTRE QUE L'AUTOTECH

2007, alors que la concurrence est encore plus sévère dans le marché de l'automobile suite à la forte globalisation des années 90 dont le résultat direct est un accroissement notable des lignes de produits venues des quatre coins du globe et portées au desiderata du consommateur, apparaissent les premiers modèles aux phares dénudés.

Ces modèles de toutes gammes sont venus changer notablement le décor du paysage de l'automobile et apportent un souffle nouveau à l'effet design  silhouette qui commençait à stagner un rien à l'issue de la surchauffe design des années 2000 notamment dans la petite et la moyenne gamme.


Jadis des phares à géométrie circulaire, puis les phares à géométrie rectangulaire et trapézoïdale  des années 80-2007, enfin la géomètrie circulaire et elliptique est de retour avec le concept de phare dénudé : le consommateur automobile, ne serait plus une sorte de profane de la technologie à qui l'on cache le contenu de ses phares mais plutôt un tech consommateur habitué à la technologie et à l'usage initié de produits technologiques comme l'ordinateur et ses périphériques ou plus simple encore le réflecteur à néon chez soi.

C'est pourquoi les initiateurs de ce concept nouveau se sont permis de lui dévoiler, sous forme d'un subtil jeu de transparence à effet d'optique, une partie de l'intérieur de ses phares : un peu de réflecteur, un peu d'alu, un peu de néon.

Ce concept né en Europe a rapidement fait le tour du monde, apportant encore un peu plus de ludique et de subtilité au design automobile. Il fait actuellement sensation et fait l'unanimité des constructeurs : même certaines 4x4 ont les phares dénudés.

 

C'est dire que l'ère de l'autotech est bien arrivée. A la pointe de la technologie, l'automobile est prompt à intégrer et à anticiper les évolutions technologiques dont il a été d'ailleurs le principal moteur durant le boom des années 70. Suite aux innovations moteur des années 80-90 avec le turbo diesel  et le turbo diesel à injection direct, les cylindres en V des années 90 ainsi que les innovations aérodynamiques et acoustiques, le tout apportant à l'automobile plus de robustesse, plus de rapidité et plus de confort, sans oublier les vagues de design rotondiforme, aéroforme et spaciforme des années 90-2000 et l'incorporation des techniques électroniques sous forme de systèmes intelligents et de systèmes serviles comme l'ABS, l'airbag, la direction assitée, la vitesse automatique, la navigation GPRS, la fermeture centralisée, le phare automatique, le detecteur de pluie, l'antivol, et toute la gamme des systèmes électriques serviles, sans oublier les systèmes hydrauliques pour la suspension et le freinage : ce qui permet d'obtenir en plus, des performances optimales en terme de sécurité, d'ergonomie et de souplesse, les innovations continuent dans la lignée de la vitrine des phares dénudés, faisant ainsi, et de plus en plus, de l'automobile, un produit à haute technologie véritablement userfriendly.

 

La toute nouvelle A3 - Audi

 

Cette vague d'innovation a été couronnée de succès avec des ventes record à 16,7 millions de voitures neuves en Europe des quinze , en 2007, au moment où les ventes commençaient à stagner un peu entre 16 et 16,5 millions depuis 2004, du fait de la  barrière confiance des ménages, malgré un bon cycle de croissance économique entre 2004-2007. Nonobstant la crise économique et financière qui s'est installée depuis 2008, même si le marché de l'automobile a légèrement baissé ces deux denières années, il reprend sérieusement le dessus au 1er semestre 2010 avec une croissance de +15% à +19,9% chez certains constructeurs européens.

 

Sublime : la 908 RC - Peugeot

 

Automobile - 2011

 

 

A. Lamine


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×